Comparateurs d'annonces auto

Pendant de longues années les journaux tels que "la centrale des particuliers", "Bonjour", "Auto Mag" et consorts ont détenus une forme de monopole, s'imposant comme des références pour les personnes souhaitant acquérir une voiture d'occasion.



A la fin des années 1990, avec l'arrivée d'Internet sont apparues les petites annonces en ligne. Celles-ci ont mis un peu de temps à s'imposer au sein de la population, notamment du fait que les particuliers étaient encore assez pauvrement équipés en ordinateurs et donc en connexions au réseau. Mais à partir du milieu de la première décennie 2000 les annonces en ligne ont pris le pas sur leur ancêtre en version papier, notamment parce que l'offre étaient plus importante, plus lisible et qu'au delà de la gratuité de la plupart des sites proposant de tels services, ces derniers étaient chaque mois, chaque semaine, plus nombreux, proposant alors un large panel d'automobiles d'occasions.

Puis est venu le tour des mandataires automobiles, qui pour le coup ce sont également mis sur Internet, mais avec la particularité de proposer à l'achat des voitures le plus souvent neuves et ce de 20 à 30% moins cher que chez les concessionnaires locaux.

Autant dire qu'Internet à vraiment bouleversé l'industrie de la vente de voitures !

Cependant après une bonne quinzaine d'années d'existence de tous ces services en ligne, force est de constater que les sites pullules et qu'il est de plus en plus difficile de s'y retrouver. Sur quel site aller en priorité ? Comment choisir un mandataire pour une auto ? Parfois les annonces sont dépassées, d'autres fois elles sont mensongères, il arrive aussi souvent que les offres des professionnels se fondent dans la masse des annonces de particuliers sans que le potentiel acheteur en ait réellement conscience.

Fort de ce constat, certains acteurs du web ont donc enclencher une nouvelle étape concernant l'achat vente de voitures en proposant des comparateurs permettant d'interroger simultanément les sites d'annonces les plus importants, mais aussi les mandataires.

Aujourd'hui, si les journaux et autres magazines ne sont toujours pas enterrés, il y a fort à parier que cette nouvelle technologie de comparaison va prendre le pas sur tout le reste et s'imposer rapidement sur le web francophone.