Comment reconnaître un système anti-pollution défaillant de la Peugeot 207 ?

Classé dans : Entretien
système anti-pollution 207

La plus grande préoccupation de ce siècle demeure l’environnement. Et dans l’optique de sa protection et de sa préservation, toutes les industries doivent jouer leur jeu, y compris les fabricants automobiles. En effet, la production des véhicules modernes est régie par des normes anti-pollution de plus en plus sévères. Pour ce faire, les industriels ont équipé les voitures d’un système dit « anti-pollution ». Cependant, comme tout composant électronique, le système peut parfois s’avérer défaillant sur certains modèles de véhicules. La Peugeot 207 en fait partie. Tout est expliqué ci-dessous.

Qu'est-ce que le « système anti-pollution Peugeot 207 » ?

Un système anti-pollution est un composant électronique en forme de mouchard permettant la réduction des risques de pollution et d’émission de gaz dans la nature. Mais parfois, il arrive que ce système pâtisse de défaillances, d’où le terme « système anti-pollution défaillant ». Les véhicules de type Peugeot 207 font souvent face à ce dysfonctionnement.

Le mécanisme du système de dépollution se déroule en deux phases : d'abord, la phase de combustion qui est régie par différents capteurs qui agissent comme suit. En premier lieu, il y a le capteur PMH : sa fonction est de contrôler la quantité du carburant injectée par le moteur et le point mort haut. En cas de dysfonctionnement, un signal irrégulier apparaîtra. Sa défaillance entraîne un taux important d’émissions polluantes. Deuxièmement, nous avons le capteur de pression de l’air qui sert de calculateur de la quantité d’air absorbée par le moteur. Sa défaillance entraîne les mêmes conséquences que le capteur PMH. Troisièmement, il y a le capteur de température de liquide de refroidissement, son rôle consiste à déterminer la température du moteur. Une valeur erronée ou déséquilibrée provoque des fumées noirâtres à l’échappement. Et en dernier, il y a la sonde à oxygène ou sonde lambda qui se localise en amont du catalyseur au niveau de l’échappement, elle contrôle le travail des trois capteurs précédents et le taux en oxygène des gaz brûlés. S’il est trop haut, la combustion devient déficiente.

Ensuite, la phase de postcombustion : lors de cette phase, les polluants émis à l’échappement sont filtrés pour être les moins nocifs possible. Voici les capteurs impliqués :

Pour le moteur essence : la sonde à oxygène post-catalyseur qui indique le taux d’oxygène après le catalyseur ;

Pour le moteur diesel : la sonde de pression différentielle qui mesure et contrôle la pression dans le filtre à particules, si elle est trop élevée, elle colmate le filtre, si elle est au contraire, trop basse, elle le détruit ou le rend inexistant ;

Et en dernier, la vanne EGR redirige les gaz d’échappement dans la chambre de combustion pour empêcher l’échappement des gaz toxiques.

Toutes ces explications nous mènent vers un résultat évident : un système anti-pollution défaillant est mauvais pour votre véhicule.

Comment détecter un système anti-pollution défaillant ?

Pareillement que pour signaler une panne ou une anomalie, le système anti-pollution hors service est détecté grâce à un indicatif lumineux. Cependant, la gravité dépend de la fréquence à laquelle le voyant s’allume. Nous avons 3 cas de figure :

  • Le voyant s’allume, puis s’éteint : c’est sans gravité, sûrement dû à un léger défaut ;
  • Le voyant s’allume d'une façon permanente : il y a sans doute, un problème et que ça va se faire ressentir sur le taux d’émission de votre véhicule. Une visite chez le garagiste s'impose ;
  • Le voyant clignote continuellement : cela est souvent un signe d’un problème au niveau du pot catalytique qui est en surchauffe et déficient. L'arrêt du véhicule et sa remorque au garage s'imposent au risque qu’il prenne feu.

Vous l’aurez compris, le système anti-pollution est une invention révolutionnaire dans une démarche de respect de l’environnement. Il est cependant, indispensable de veiller à son bon fonctionnement afin que sa fonction ne s’inverse pas. Une visite régulière chez le garagiste est à préconiser.